Hasta la Victoria Siempre

Forum de l'entente sur le jeu virtuafoot
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besançon CF - Une histoire de Doubs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 12:32

Besançon Club Football, Une histoire de Doubs !



EPISODE 1 : UN RETOUR AUX SOURCES, TROIS HISTOIRES
Episode raconté par Zed, Ben Cosson et Herald Finch

Zed
Tout a commencé un lundi à mon bureau, dans le sud ouest de la France… A l’époque j’étais rédacteur en chef d’El Periodico, un magazine mensuel consacré à l’actualité du football. Dans notre petite rédaction travaillaient trois autres journalistes. Une petite rédaction donc, assez familiale. J’avais repris ce journal à l’agonie à une femme nommée Mellany Amarillo pour une bouchée de pains quelques mois plus tôt. Les journées étaient longues. Je venais d’être papa, et entre les biberons, les couches et le journal je ne voyais pas trop le jour. Mais je m’estimais heureux de travailler de mes deux passions : l’écriture et le football.
Un matin un des journalistes qui remplissait aussi les fonctions de secrétaire (les budgets étaient serrés !) m’appelle en pleine nuit à la maison, à peine recouché après un biberon pour mon fils :
- « Monsieur Zed, j’ai reçu un coup de fil important il faut absolument que je vous en parle…
- Heu… Tu as conscience qu’il est 4h du mat là ?
- Ca ne peut pas attendre… Des dirigeants du fond d’investissement « EIC », l’European Invest Company veulent absolument vous parler… Ils veulent surement racheter le journal.
- Effectivement ça semble important, dis-leur que je les reçois à 8h pile demain…
- Mais ils sont déjà en route, ils arrivent à 6H30 à la rédaction ….
- Ayyyy… Bon je me mets en route. »
Pas rasé, sentant légèrement le lait et le vomi, me voilà donc en route pour la rédaction alors que l’aube se lève sur la cité.

~

Ben Cosson
En tant que secrétaire, je devais toujours me tenir informé des rendez-vous de monsieur Zed… Et en tant que journaliste dans le milieu du sport j’avais déjà entendu parler de l’EIC… Ce fonds d’investissement avait déjà dans ces filets plusieurs magazines sports : « Basket US », « Footonze » « Hand mondial » … Et ils avaient développé leur stratégie en achetant des clubs de sport (Gruner Bach, Allemagne, Hand – Vitoria Alicante, Espagne, Basket…) ou en sponsorisant des athlètes. Ils prenaient des clubs de petite ville ou des athlètes inconnus et les portaient en haut de l’affiche. Mais je trouvais bizarre qu’ils s’adressent à notre journal pour un rachat…  Non pas que cela me chagrinait (même si des changements dans l’équipe rédactionnelle n’étaient pas à exclure), j’étais même ravi de pouvoir me débarrasser de ce job de secrétaire affreux (marre de me faire appeler Me la secrétaire au téléphone !), mais un journal confidentiel comme le nôtre ? Bizarre… Le téléphone sonna à 4h pile.
- « Monsieur Cosson ?
- Oui c’est moi…
- Je suis Herald Finch, co-président du groupe EIC que vous connaissez surement. J’aimerais rencontrer Mr Zed, on m’a dit que vous étiez… hum, sa secrétaire. (rire amusé mais poliment masqué)
- Oui c’est cela. Je peux vous donner rendez-vous c’est à quel sujet ?
- En fait nous ne sommes pas le premier venu je crois… Si nous voulions nous pourrions acheter un million de journal comme le vôtre. Alors nous allons poser nos propres conditions. Notre jet a démarré il y a quelques instants, nous serons donc à votre rédaction à 6h30 et quant au sujet de notre visite… Hé bien nous en discuterons directement avec Mr Zed. »
Pas commode le Herald !  J’avais entendu parler de ce suisse de 47 ans, né à Berne, sur une enquête sur les plus grandes fortunes européennes, dans l’Express. Toujours est-il qu’à 4h du matin, je prenais ma voiture pour la rédaction.

~

Zed
Une fois arrivé à la rédaction ils étaient là. Ben Cosson était dans un sale état… Il devait encore être hier à faire la fête avec ses potes… Ah la jeunesse. Enfin, c’était quand même un excellent professionnel. On l’avait pris en stage il y a 3 mois et il s’était révélé indispensable : rigoureux dans son travail supplémentaire de secrétaire, qui lui pesait pourtant, et une belle écriture. Les hommes d'affaires étaient trois… On aurait dit les rois mages, sauf que les costumes Armani ou Boss taillés sur mesure et les attachés caisses remplaçaient les capes et les cadeaux pour l’enfant de la Nativité. Le plus grand était Herald Finch je le reconnus tout de suite. Par contre le petit gros et le chauve aux traits fins et secs ne me disaient rien.
- « Bonjour Mr Zed, je suis Herald Finch. Voici Valentino Vega et Gunther Grosseter. Nous représentons EIC. Je vous imaginais plus soigné, enfin bref passons… » Les deux autres adoptaient un sourire narquois dans leurs costumes à 7000 euros pièces. Leurs cravates devaient avoir le prix du bureau sur lequel Finch avait posé un lourd dossier.
- Ici, reprit-il, vous avez tout ce qu’il vous fait connaître sur le Besançon CF. Il me semble que vous êtes originaires du coin ?
- Oui je suis franc comtois, effectivement. Mais cela fait longtemps que je n’y suis pas retourné. Je ne comprends pas. Je dois enquêter sur le club ? Vous voulez racheter le journal ?
- Pas du tout Mr Zed. Nous n’avons rien à faire de cette feuille bonne pour les toilettes (rires gras des deux autres, manifestement Finch était le chef). Ce que nous voulons c’est vous, pour diriger ce club, à un poste de manager général. Vos conditions seront les nôtres, dans le dossier vous avez un contrat à votre nom, vous y mettez le salaire qui vous plaît. Vos conditions seront les nôtres.
- Mais pourquoi moi ? je ne suis pas qualifié…
- Vos analyses pertinentes et révolutionnaires dans votre journal, votre connaissance du football européen grâce à vos déplacements pour suivre les plus grands clubs… Cela nous a séduits et vous êtes l’homme qu’il nous faut. L’objectif sera de faire de ce club un top club au niveau européen. Mais nous sommes pressés : une réponse définitive sera à donner avant 10h. Vitesse et efficacité, voilà une devise pour votre future équipe ! (A nouveau rires des deux autres).

~

Herald Finch
Moi Herlad Finch j'étais un personnage important. Et quand je me déplaçais ce n’était jamais pour rien. Les missions que me confiait le véritable boss de EIC devaient être remplies quels qu’en soient les moyens. Dans le monde de la Haute Finance et de l’investissement international, tous les coups étaient permis. Pourquoi le boss voulait-il à ce point ce scribouillard de bas étage ? Là n’était pas mon problème. Quand l’avion redécollait de la ville miteuse où il dirigeait son journal de bas étage, je savais que le contrat en main, il ne pourrait pas résister… Personne ne résistait à Herald Finch.

Zed
Avec Ben Cosson nous réfléchîmes toute la matinée. Après plusieurs coups de fil, notamment à ma femme et aux autres collaborateurs,  je ne pouvais pas nier l’évidence. Ce projet m’intéressait au plus haut point ! Mais cela voulait dire plusieurs problèmes : le déménagement de ma famille n’en était pas un, revenir dans notre région natale était attirant. Mais je ne pouvais me résoudre à abandonner le journal. Finalement, après un dernier appel à la secrétaire de Finch, les conditions furent mises en place. Je restais Propriétaire du journal pendant que Cosson en devenait rédacteur en chef, et je signais un contrat à 5 chiffres mensuels pour devenir manager général du BCF. Je ne sais pas si Finch le savait, mais j’adorais ce club plus jeune, j’y avais même joué enfant. C’était bizarre que dans son argumentaire il n’aie pas fait référence à cette fibre sentimentale qui elle seule m’aurait motivé à accepter, sans les 5 chiffres ! Mais ce type d’homme ne devait pas connaître grand-chose aux sentiments qu’un maillot et un écusson pouvait provoquer. Connaissait-il les sentiments tout simplement ? C’est à cela que je pensais quand le jet privé d’EIC se posa sur le tarmac… En montant dans le cockpit je sentais bien qu’une sacrée histoire de fous m’attendait.


© zed corporation

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82


Dernière édition par zed le Sam 12 Déc 2015 - 8:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 14:44

European Invest Company... j'adore !! Very Happy
Ecoute ça commence bien : un super background, plusieurs personnages qui se dégagent (on imagine que Ben Cosson et le suisse fortuné seront importants pour la suite).

Si je peux me permettre une petite critique (pas forcément négative, hein ? Smile ) : j'avoue que j'ai été un peu perturbé par les changements de narrateurs, 3 narrateurs différents en 3 paragraphes différents j'ai eu un petit peu de mal à comprendre tout de suite qui parlait (même si bien sûr au final on comprend bien) et j'ai trouvé que ça hachait trop la narration. Après je ne conteste pas du tout ton choix de changer de narrateur, au contraire c'est une très bonne idée il faut que tu continues dans ce sens, mais à mon avis, si tu ne veux pas trop embrouiller le lecteur va-y mollo ! Very Happy Voilà si je me permets de te dire ça c'est vraiment parce que ton RP est super, on sens que tu as bien cogité en amont et ça serait dommage de gâcher toute la richesse de ton background avec une mauvaise compréhension de la part du lecteur. (Enfin bon je dis ça, je dis rien, on n'est pas au prix Goncourt non plus et puis en littérature la règle c'est qu'il n'y en a pas, non ? Very Happy )

Et puis je me rends compte que tu n'as peut-être pas finit d'éditer ton post, donc si c'est le cas ne tiens pas compte de ce que j'ai marqué plus haut !


Dernière édition par vintage le Mar 16 Oct 2012 - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 14:55

non très bonne remarque j'ai essayé ça pour être original (dur de passer derrière toi bnft et benson ^^) et j'ai essayé de mettre des indices (et des signes ~ pour qu'on identifie le narrateur à chaque fois. Je suis fan en général ddes histoires polynarrateurs au cinéma (type pulp fiction)...
je vais retravailler le texte

edit : j'ai repris ça je m'en tire par une pirouette de présentation et avecc le titre... sinon j'ai pensé retravailler le texte à la 3e personne, mais dur de s'approprier l'histoire avec mon personnage Vf...
tous les épisodes ne seront pas en multinarration Wink

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 15:11

Ah oui voilà avec le nom des persos c'est beaucoup mieux je pense ^^
et oui tu as raison, les histoires polynarrateurs j'adore aussi, ça donne plus de piment à l'histoire ^^

Je mettrai un commentaire sur le Vforum un peu plus tard, histoire de faire remonter ton sujet en haut de la liste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Star °hVs°
Star °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 28
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Chômeur (snif)
Nom de Club : Gunners FC °hVs°
Nom VF : bfnt74
Niveau du club : Niveau 1 (dur dur d'être un bébé)
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 17:01

Vraiment un super début. Bien écrit comme d'habitude lorsqu'on parle de toi.
Je vous envie un peu Vintage et toi pour votre faculté à poser le décor et le caractère es personnage avec autant d'habileté !

En tout cas, le cadre se pose parfaitement, et moi qui suis passé une fois le post édité, je ne me suis pas perdu dans la multi-narration, qui est une vraie bonne idée je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 16 Oct 2012 - 17:10

bfnt74 a écrit:
Moi qui suis passé une fois le post édité, je ne me suis pas perdu dans la multi-narration, qui est une vraie bonne idée je trouve.

Tant mieux alors, ça veut dire qu'il a fait les bonnes modifications. Sinon j'ai envie de te dire que ton histoire est largement au niveau aussi. Et même niveau personnage Geektsuo c'était une belle trouvaille ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Jeu 18 Oct 2012 - 11:37

EPISODE 2 : LE DOSSIER
Episode raconté par zed


Pendant le voyage dans le jet privé, je trouvai enfin le temps de me pencher sur le dossier remis par Finch… Pour tout dire je connaissais bien le club pour l’avoir suivi plus jeune. Le BCF (Besançon Club Football parfois surnommé le "Besak") était né en avril 1983, au moment de ma naissance. Il était la réunion de deux équipes : Besançon Orchamps et un club d’un village alentour, le FC Montrapon. J’adorais ce club parce qu’il représentait des valeurs de fair-play et de courage… Je savais que constitués en assemblée les créateurs créèrent le club sous le modèle démocratique du Barça... En effet le capital du club avait été partagé entre chaque supporter "socio"...Les socios étaient regroupés en différents groupes de supporters, dont le plus important étaient les RedBlack. Cependant, après une longue aventure, modeste mais passionnante à mes yeux d’enfant, dans le championnat de Franche Comté (championnats divisions 5 et 4, une coupe), le club déposa le bilan en 2010. Je me rappelle avoir été une dernière fois les voir jouer avec mon oncle au Stade Victor Hugo. Il existait des rumeurs, depuis quelques semaines, que de nouveaux investisseurs relanceraient le club, pour le faire redevenir professionnel. J’étais loin de me douter que j’en serais l’artisan ! Au niveau des supporters les RedBlack restaient le groupe Numéro 1, ils n’avaient eu de cesse de défendre l’idée d’un repreneur depuis la fin du club.


Les Red Black en action

Une des parties du dossier présentait le nouvel écusson du club. Il était au départ constitué simplement du blason de la ville de Besançon auquel avaient été rajoutées les initiales du club. Mais pour sa renaissance, l'entreprise de graphistes Bfnt74, avait dessiné un tout nouvel écusson pour le club de la ville bisontine. Le BCF en avait toujours adopté les couleurs ; noir rouge et jaune. La devise du club était ! Oïwa Besançon ! C'était le cri de ralliement des supporters au stade.


écusson du club à sa naissance


Le nouvel écusson du club commandé par l’EIC

Dans la suite du dossier j’apprenais que le club faisait dorénavant partie d’un groupement de plusieurs clubs, appelé HASTA LA VICTORIA SIEMPRE . L’European Invest Company semblait avoir des parts dans chacun de ces clubs. On retrouvait des clubs de France mais aussi du monde entier : Grenoble, Lyon, Londres… Connus (Urawa Red Diamonds au Japon par exemple ou même l’Olympique de Marseille !) mais aussi d’autres bien plus confidentiels ou exotiques (Bolzano en Italie, jamais entendu parler). Il y avait même un club de Brunei ! Lire la partie suivante, sur les infrastructures du club m’intéressait aussi particulièrement. Je savais que le BCF jouait dans le stade Victor Hugo, situé sur les hauteurs de la colline de Montfaucon à l'est de la ville, là où était un des clubs qui l’avait fondé. Dans mes souvenirs d'une capacité modeste de 18000 places, avec seulement deux tribunes, de nombreux travaux étaient à l'ordre du jour. La reprise allait s’effectuer dans une enceinte de plus de 50 000 places, un chantier terminé en moins de trois mois, c’était complètement dingue, cela avait du coûter une fortune !



Le stade Victor Hugo, avant et après

Le club pouvait aussi compter sur une infirmerie de niveau convenable, un centre de formation encore balbutiant (dirigé par Daniel Dussussois une ancienne gloire du club que j’avais beaucoup admiré enfant) et une chaine TV (Oïwa TV) dont le consultant vedette était Camille Demirci , lui aussi un ancien joueur, que j’aimais beaucoup moins… Devoir séduire cet ancien défenseur latéral n’allait pas être facile. Devenu consultant sur des médias nationaux j’étais d’ailleurs étonné qu’il ait accepté ce poste. Lui aussi avait du recevoir un dossier avec un contrat vierge. J’en profitais pour consulter les fiches à ma disposition : photos des installations mais aussi les anciens dossiers techniques sur les joueurs reconvertis au club. Demirci bien sûr, mais aussi Kjell Nordvik . Lui c’était un fidèle. Après avoir joué au club de longues années et être devenu kiné des jeunes puis de l’équipe première, il avait attendu que le club renaisse pour reprendre son poste, repoussant des offres importantes. Je pourrais compter sur lui. Par contre aucune connaissance de ce Thierry Mulceu , mon adjoint. C’était lui qui était censé me « couvrir » sur le banc, comme seul titulaire du brevet d’entraîneur. Finch m’avait dit qu’il serait simple de me faire obtenir cette formation (en 3h !).


Le centre de Formation


Les locaux d'Oïwa TV



Les anciennes fiches de Kjell Nordvik et Demirci


Mon staff

Enfin un petit paragraphe parlait de la direction du club. Il semble qu’EIC avait repris 100% du club pour une bouchée de pain. Ils avaient racheté le nom du club à ses créanciers à qui on avait livré la marque « BCF » en gage, et racheté le stade et les terrains d’entraînement à la mairie, cette fois-ci pour beaucoup d’argent. 25 millions d’euros cela semblait cher pour des terrains sans aucune valeur immobilière. Finch avait été nommé par le conseil d’administration Directeur Général pour une période de cinq saisons. Là où tout cela devenait mystérieux, c’était sur la structure du capital et du management du fonds d’investissement. En effet, Finch n’était que le co-président et ne semblait pas maîtriser la majorité de l’actionnariat… Mais alors qui était le numéro 1 ? Je n’avais pas le temps de me poser la question. En effet les soubresauts de l’appareil et les injonctions de l’hôtesse, sublime mais autoritaire, faisaient que je dégainais ma ceinture de sécurité. Je reposais la coupe de champagne qu’on m’avait présentée (du Dom Pérignon, ils n’avaient ouvert la bouteille que pour moi !) et profitai du décor. Le jet était magnifique, sièges en cuir, écran plasma et ordinateur de bord sur un bras mécanique disponible à la demande… L’EIC ne semblait pas connaître la crise.


En me posant j’admirais enfin la beauté de la ville bisontine vue du ciel… La boucle du Doubs enlaçait toujours la vieille ville comme dans mes souvenirs. En haut de l’un des collines, la citadelle de Vauban veillait toujours sur les habitants. C’était beau et cela faisait longtemps que j’attendais un nouveau rendez-vous avec la cité comtoise.


ps : vous pouvez cliquer sur le nom de l'entente et des membres du staff pour arriver à leur fiche !

© zed corporation

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82


Dernière édition par zed le Jeu 18 Oct 2012 - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Jeu 18 Oct 2012 - 13:27

Ah franchement, j'aime beaucoup ! Smile Très bonne rédaction et tu joues bien avec le passé du club (le dépôt de bilen en 2010, les anciens joueurs), c'est super. D'ailleurs, comment tu as fait pour récupérer tes anciens joueurs en staff ?

Le groupement de clubs, avec des clubs inconnus ou exotiques (Laughing), très bien aussi. Et le stade Victor Hugo avant/après, ça fait un choc ! Razz
La question que je me pose maintenant : mais qui est ce mystérieux numéro 1 ? hahaa


Dernière édition par vintage le Jeu 18 Oct 2012 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Jeu 18 Oct 2012 - 13:47

1- Pour les fiches c'est l'anncienne présentation du club
2- Le regroupement de clubs oui... les EIC est partout ^^

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Takahashi
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2584
Age : 28
Localisation : Asnières sur Seine
Emploi/loisirs : me plaindre
Nom de Club : Urawa Red Diamonds°hVs°
Nom VF : Katsuo Takahashi
Niveau du club : Niveau 6
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Jeu 18 Oct 2012 - 15:46

Je suis financé par l'EIC Surprised
Je vais leur demander un investissement Very Happy

Sinon très bon texte, j'aime bcp et j'ai hâte de voir la suite

_________________
Soyons réaliste, demandons l'impossible ... Viva HVS !!!


_____________________
Liga °hVs° : Saison 52
Coupe °hVs° : Saisons 56, 85
Classement IE : Saison 57
Championnat °hVs° : Saison 73
Classement VF : Saison 85
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 11:03

EPISODE 3 : DES BUTS DE SAISON
PART ONE
Raconté par zed

A notre arrivée le club nous a logés à l’hôtel de Paris. On avait connu pire ! Tout le personnel était aux petits soins, le maître d’hôtel amusait le bébé à chaque fois qu’il passait et tout était réglé par EIC. Même les extras, ce qui provoqua une déferlante sur le mini bar lorsque des amis du coin nous rendirent une brève visite ! Mais j’eus peu de temps pour profiter, le début de la préparation d’avant saison démarrait.


Arrivé au centre d’entraînement le lendemain de mon installation, ce fut comme une rentrée des classes. Allais-je être à la hauteur ? J’avais bien des idées sur la façon dont devait fonctionner un club, la visite du centre de Colney à Arsenal par exemple m’avait permis d’arrêter des idées claires sur ce sujet, que j’avais développées dans un papier intitulé « Mon club, mon fonctionnement ». Mais au niveau tactique ? Diététique ? N’allais-je pas parfois tâtonner à vue ? C’est avec ces pensées en tête que je tombai nez à nez avec Thierry Mulceu. J’avais eu le temps de me renseigner à l’hôtel sur internet à son propos. Cet ancien attaquant franco-slovaque avait fini d’empiler les buts à Besançon après avoir fait l’essentiel de sa carrière au Japon, notamment aux Urawa Red Diamonds (« tiens donc me dis-je, EIC est partout ici ou quoi ? »). Un peu rondelet, pas très grand, il était un renard des surfaces, prompt à placer n’importe quel ballon au fond malgré un physique de monsieur tout le monde. Après un bref café je découvris un homme jovial et intéressant, qui roulait les « r » comme un slovaque (l’héritage de son père me dit-il) mais ponctuait la moitié de ses phrases par un « putaing » bien senti (héritage de sa marseillaise de mère, en déduisis-je). Le défi qui s’imposait à moi n’était pas insurmontable, m’expliqua-t-il. Le club était reparti en D4 de Franche-Comté.


Thierry Mulceu himself

Mulceu me conduisit vers le vestiaire pour découvrir l’effectif et là stupeur… Il était 8h30, heure de début de la séance et personne n’était prêt. Les jeunes étaient tous installés tranquillement, ipad dans les mains ou casques sur les oreilles. Un groupe de joueurs un peu plus âgés jouait aux cartes au fond. Kjell Nordvik regardait cela d’un air blasé. Seul un seul joueur était en tenue et s’échauffait. Mulceu me glissa son nom : c’était Vincent Thulliez. Mais il était inutile de me le présenter. Il était LE chouchou des supporters, et il revenait au club après un premier passage. C’était le type de mec qui part chaque saison remplaçant et termine meilleur buteur du club. Repéré très jeune par l'OL, il a fait partie des équipes de jeunes de ce club pour toutes les classes d'âge. Mais trop juste athlétiquement (1,70 cm pour 62 kg) il a été recalé avant d'entrer dans le groupe pro. Remisant au placard ses rêves de foot professionnel, il avait rejoint sa future femme à Besançon dont elle était originaire, devenue sa ville d'adoption. Il a trouvé alors un travail dans une mairie d'un village alentours, offert par le maire, accessoirement président du club local. En 20 matchs de division régionale, il a marqué 42 buts ! Il a planté 3 buts lors d’un match test et a signé un contrat dans la foulée au BCF. Rapide, malin, ce chasseur de buts était très malheureux au dépôt de bilan du club. J’allais pouvoir m’appuyer sur lui pour tirer le groupe vers le haut.


Par contre tous les autres joueurs avaient été recrutés par la direction pendant l’intersaison, avant mon recrutement. Il faut dire que cela devenait urgent, notre premier match était dans deux semaines ! Mulceu me les présenta un à un. Il commença par le trio du fond qui jouait aux cartes. Akhmedov, Bazaugour et Tomic . Ces trois-là se connaissaient bien. Respectivement azéri, tunisien et bosniaque, ils venaient les trois du RBV Grenoble, autre club de la constellation °hVs°. Comme je le saurais plus tard, c’était une sacrée pioche que ces trois-là. Mon adjoint poursuivit en me présentant Thomas Levy, un joueur au profil "à la pirlo". Toujours bien placé, relanceur avisé, le natif de Strasbourg était la pierre angulaire de son ancienne équipe. Il rassurait ces équipiers et apportait confiance et sérénité.
- « Et le petit là, avec l’immense casquette au fond » lui demandai-je ?
- C’est Kampamba. C’est un joueur d'origine africaine, zimbabwéene plus précisemment, il a rejoint l'Europe à 16 ans dans les bagages d'un agent de joueurs peu scrupuleux, qui après lui avoir trouvé un essai dans un club miteux l’a laissé à son sort. Après 3 mois en plein hiver dans un club de division 4 ukrainienne, son essai n'a pas été renouvelé...c'est là qu’on l’a repéré.
Nous nous étions déplacés dans une salle annexe, et c’est là que Daniel Dussussois fit son apparition. Grand, élancé, il avait gardé le physique de l’attaquant racé et spectaculaire de mon souvenir.


Daniel Dussusois, mon idole d’adolescence

Mais je ne me laissai pas rattraper par ces souvenirs, j’étais le boss et il fallait me faire respecter. Je l’interpellai :
- « Alors quels sont les jeunes sur qui je peux compter ?
- Le centre a sorti plusieurs joueurs intéressants… Mutale en fait partie.
- Ah oui, monsieur Ipad…
- Il a bon fond mais li faut savoir lui poser certaines limites… J’ai aussi fait venir de Chypre un jeune joueur dont vous me direz des nouvelles, Mantouveris ...Son arrivée au BCF a été cahotique... Né à Chypre d'un père grec et d'une mère chypriote, le jeune homme devait s'engager à Manchester United à 17 ans après avoir été préformé à l'Anarthosis Famagouste...Mais victime d'une fracture tibia péroné au 1er entraînement, il n'a jamais pu s'imposer chez les Red devils...Engagé par le BCF il a dorénavant le temps de s'installer durablement dans un club professionnel sans la pression inhérente à son ancien statut de futur crack...Joueur physique, il s'épanouit en défense centrale où il se montre bon relanceur tout en faisant valoir ses qualités athlétiques (1,87 m pour 80 kg) à la récupération. Et puis il y a bien sûr Dyrand, je pense que vous le connaissez… Vous semblez si sûr de vous … »
Feinte de tir, crochet et frappe… Dans la vie il était comme sur un terrain. J’étais un peu décontenancé, je ne savais absolument pas qui était ce joueur, et je regrettais un peu d’avoir pris de haut Dussusois… Il reprit :
- « Fabien Dyrand est le meilleur joueur que le club ait formé. Il est né à Besançon et a le club dans la peau. Il est vif, rapide, technique… Endurant mais explosif. Calme mais avec un mental de gagneur. C’est simple on ne peut pas lui trouver de point faible. Enfin si, il faut marcher à l’affectif avec lui, dès qu’il ressent la confiance de son entraîneur, il se donne a 200%. Il a tout pour atteindre le très haut niveau. On l’a laissé s’aguerrir au Japon aux Urawa Red Diamonds en prêt mais maintenant il est prêt pour l’équipe première.
- Ah... Et bien merci… Je dois dire… J’étais un grand fan de votre jeu à l’époque. »
Quel idiot, après l’avoir pris de haut maintenant je jouais la groupie. Un sourire aux lèvres, Dusussois se retira et me laissa l’air un peu bête.


Fabien Dyrand LE talent du club

Maintenant que j’avais les clés de l’effectif, il fallait que je fasse quelque chose pour secouer ce groupe qui semblait vivoter et se dire que cette saison serait une formalité, sinon nous allions à la catastrophe. Je n’avais pas de diplôme d’entraineur mais j’avais une voix qui portait et je comptais m’en servir, façon « Hair Dryer » à la Sir Alex Ferguson. Je débarquai donc dans le vestiaire et me mis à hurler. « MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CA ? VOUS ALLEZ TOUS VOUS METTRE EN TENUE ET PLUS VITE QUE CA » ! Encouragé par leur réaction, les voyant s’affairer à se changer, je poussai plus loin, des fois que les non francophones n’aient pas compris, dans d’autres langues « HURRY UP DUMBASS » pour Kampamba, par exemple… en anglais tout le monde comprit et se mit en tenue en deux minutes chrono. Content de mon effet « Capelloien », je les fis ensuite enchaîner les tours de terrain à un rythme soutenu, il était temps de faire un peu d’endurance pour cette saison toute proche. Je ne le savais pas, mais comme le dirent plus tard les joueurs, je sus les piquer au vif et ils comprirent qu’avec moi, le travail serait dur mais que la récompense était au bout. Ils ne croyaient pas si bien dire.
Les deux semaines s’écoulèrent très vite, ponctués d’entraînements très satisfaisants. Tous les joueurs répondaient présents, une émulation saine se créait dans le groupe, avec des vieux qui avaient encore l’envie de joueur et des jeunes aux dents longues. Tous les jours Finch était présent au centre d’entraînement mais ne m’adressait pas la parole. Il restait enfermé dans son bureau. Bizarre… Si le club avait peu d’importance et qu’il ne prenait pas de nouvelles pourquoi être là tous les jours ? Etait-ce une demande du numéro 1 d’EIC ? A la veille de notre premier match de la coupe amicale de pré-saison qui regroupait tous les clubs de l’entente °hVs°, à Marseille, il me reçut dans son bureau après l’entrainement du matin, juste avant qu’on ne décolle pour la cité phocéenne. Attablé à son bureau devant les trophées du club qui trônaient en majesté sur une étagère translucide, portant chemise Pierre Cardin et boutons de manchette argentés, il commença par me dire :
- « Alors Mr Zed, comment voyez-vous le match de demain ?
- C’est un déplacement ardu. C’est l’Olympique de Marseille tout de même !
- Je sais, comment sentez-vous l’équipe ? Est-ce qu’Akhmedov s’est remis de sa contracture ? »


J’étais scié. Comment savait-il tout ça ? Il ne m’avait posé aucune question, j’avais questionné mon staff et tous m’avaient juré n’avoir aucun contact direct ou indirect avec lui !
- « Heu… Heu… bafouillai-je. Oui ça va il pourra tenir sa place.
- Je ne vous parle pas tactique, c’est votre domaine réservé et vous avez surement dû prévoir un coup particulier… Mais sachez que je serai au stade. J’attends une équipe solidaire et organisée… Et le reste, et bien les dieux du foot décideront.
- Heu… D’accord on fera du mieux que l’on pourra.
- Je suis sûr que vous y arriverez. »
Et il me congédia d’un geste de la main et d’un « au revoir » prononcé avec son accent trainant de Suisse Allemande. Cette entrevue me laissa une impression étrange. Mais pas le temps d’y penser le groupe attendait déjà devant le bus censé nous amener à l’aérodrome.

PS : vous pouvez cliquer sur le nom des joueurs et staff pour accéder à leurs fiches !

© zed corporation

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82


Dernière édition par zed le Sam 20 Oct 2012 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yosean95
Cadet °hVs°
Cadet °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 25
Localisation : Brest
Nom de Club : FC Lorient °hVs°
Nom VF : yosean95
Niveau du club : Niveau 10
Date d'inscription : 09/09/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 11:49

Ahah très belle présentation mon petit Zed !! Continues comme ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Star °hVs°
Star °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 28
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Chômeur (snif)
Nom de Club : Gunners FC °hVs°
Nom VF : bfnt74
Niveau du club : Niveau 1 (dur dur d'être un bébé)
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 12:02

Toujours aussi bien écrit. J'aime bien ta manière d'introduire un grand nombre de tes joueurs.
Les bases sont solides pour ton RP, ça va déchirer. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 13:32

merci Smile

la gueulante devant un groupe endormi c'est la touche de nos rp ^^

sinon trouverez vous la référence à une série américaine excellente de fin 90, début des années 2000 ?

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 13:39

@zed a écrit:
sinon trouverez vous la référence à une série américaine excellente de fin 90, début des années 2000 ?

alors là! je vois pas du tout ! Un indice ? :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punkylarry
Espoir °hVs°
Espoir °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 384
Age : 27
Localisation : Quito
Nom de Club : Ecuador
Nom VF : Punkylarry
Niveau du club : Niveau 9
Date d'inscription : 19/10/2012

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 20 Oct 2012 - 16:33

@vintage a écrit:
@zed a écrit:
sinon trouverez vous la référence à une série américaine excellente de fin 90, début des années 2000 ?

alors là! je vois pas du tout ! Un indice ? :p

Moi en tous cas j'ai cru apercevoir le Stade Bauer ! love it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 21 Oct 2012 - 9:40

un indice : "good day, i say good day", autre réplique culte de cette série "vintage"

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Star °hVs°
Star °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 28
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Chômeur (snif)
Nom de Club : Gunners FC °hVs°
Nom VF : bfnt74
Niveau du club : Niveau 1 (dur dur d'être un bébé)
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 21 Oct 2012 - 10:28

Charlie et la chocolaterie? Willy wonka?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 21 Oct 2012 - 10:35

la référence c'est "dumbass" mot inventé par red dans cette série qui s'appelle, qui s'appelle ???

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 21 Oct 2012 - 11:13

Julien Leperce met la pression !
Je dirait "That 70's show ?"
http://fr.wikipedia.org/wiki/That_'70s_Show
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 21 Oct 2012 - 21:17


_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benson
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 592
Age : 25
Localisation : Manhattan avec Meghan
Emploi/loisirs : Expert en études de comptable
Nom de Club : La Nati °hVs°
Nom VF : Benson
Niveau du club : Sou pou voi si el carrelach i est doit!
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Lun 22 Oct 2012 - 0:24

©️ zed corporation a frappé très très fort... je n'ai pas pris le temps de répondre encore mais ce n'est pas pour autant que je ne remarque pas le travail fait... je suis admirablement choqué (ça se dit ?!!)...

C'est impressionnant ta façon de rattraper le temps passé et de très bien poser les bases de toute ton histoire. Comme dit Ben, ta plume est magique, tu sais nous prendre au corps et nous attacher à ton RP Wink

bravo Zed c'est du grand travail tout ça Smile
Les retours en arrière avec ton club d'avant sont vraiment bien gérés et la petite touche staff et joueurs en liens c'est bien vu Wink

Very Happy La suite va être très belle Very Happy

Je vois que Ben, vin, toi et moi avons fort à faire un patrion ou supérieur caractériel... ça va donner !! moi je vous l'dit Champion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 17 Nov 2012 - 17:04

EPISODE 3 DES BUTS DE SAISON
Part two
Raconté par Moralès, Finch et Zed

Zed
Pour ce premier match de pré-saison, l’opposition était redoutable. L’Olympique de Marseille ! Les jeunes joueurs ouvraient de grands yeux lors de l’échauffement sur la pelouse du vélodrome et moi-même je ne pouvais me retenir de rêver tout éveillé. Dans les tribunes de presse ça n’avait rien à voir. Là je sentais l’odeur d’herbe fraîche, le souffle descendant des tribunes bien garnies pour le premier match des olympiens de la saison. J’avais organisé l’échauffement en petits ateliers techniques et je restai un moment à observer Alejo Moralès. Ce bolivien de 33 ans était vraiment un bon joueur… Vif, technique, il avait un sens de la passe affuté. Venu de Tachkent, en Ouzbékistan (club °hVs° cela ne m’étonnait plus), il allait raccrocher les crampons à la fin de l’année. Mais loin de se laisser vivre je le voyais au contraire redoubler d’efforts pour s’assurer une sortie honorable. Quand les joueurs sortirent dans le couloir face aux olympiens, je le regardai une nouvelle fois. Il avait le regard d’un joueur qui allait tout casser, cela me rassura. Car il fallait bien le dire j’étais mort de trac pour ce baptême du feu.


Herald Finch
J’étais venu au stade sans trop d’illusions. Comment en deux semaines ce Zed allait-il monter une équipe ? Le groupe comptait des joueurs de talent mais comment créer un amalgame avec ces joueurs venus d’horizon si différents ? Et entre les jeunes pas mûrs pour le haut niveau et des vieux en pré-retraite… Franchement soyons sérieux. Je craignais de repartir avec une sévère raclée. Et le fait que le boss m’ait obligé à venir me dérangeait profondément. Pas vraiment envie de supporter les quolibets du président marseillais toute la soirée, comme lors de la photo officielle où je devais serrer la main de ce parvenu. Facile quand on possède un club de ce niveau, on était loin de faire (encore) partie des poids lourds de la HASTA LA VICTORIA SIEMPRE. Le début de match confirmait mes craintes… Durant dix minutes interminables je vis les joueurs de mon club souffrir le martyre. Accélérations, dédoublements sur les côtés… Le public grondait de plaisir et j’enrageais intérieurement. Herald Finch devait avoir une équipe à son image… Impitoyable et gagnante ! Si le boss n’avait pas tant insisté pour recruter ce Zed, et que j’avais les pleins pouvoirs, je crois que je l’aurais viré sur le champ en descendant des trbunes sur le terrain. Et puis d’un coup une illumination.



Alejo Morales
Je savais qu’elle allait venir en retrait… Dans les matchs amicaux j’avais bien remarqué que cet arrière droit, Akhmedov, regardait toujours vers le point de penalty lorsqu’il partait dans ses longs raids solitaires. Ca n’a pas loupé, juste avant la ligne il a redressé le ballon et je n’ai eu qu’à équilibrer mon corps et la reprise de volée est partie en pleine lucarne… Quel pied ! Presqu’un un an sans marquer. Quel bonheur d’entendre les supporters, les coéquipiers qui accourent vers moi. Et surtout ce délicieux bruit de filets qui bruissent. « Hé oui je ne suis pas fini » j’avais envie de le hurler à la face du monde entier, et pour commencer à ces supporters derrière les buts. J’avais bien l’intention de montrer que je n’étais pas mort pour le foot… et ça commençait ce soir !


Zed
L’arbitre siffla enfin… Quel soulagement ! Une première victoire et pas n’importe laquelle. Une performance chez un des clubs les plus importants de France. Je voyais Finch rayonner en tribune officielle à côté du président marseillais qui semblait avoir pris un autobus en pleine figure… Sûr que le Herald allait moins me traiter comme un bon à rien dorénavant. L’ambiance dans le vestiaire était à la joie et à la rigolade, je sentais un groupe se former et ça me plaisait bien. D’ailleurs la suite de la coupe allait me donner raison. En effet, nous allâmes en quart de finale de cette coupe °hVs°, éliminant une équipe de Brunei et tombant face à Lyon. Autant dire qu’on avait rempli plus que l’objectif initial qui était de ne pas être trop ridicule. Je sentais que j’avais gagné avec cette épopée la confiance du staff, du club et surtout de Finch. Ne manquait plus qu’à assurer en championnat et faire monter le club. Malgré la bonne tournure que prenaient les évènements, je ne pouvais pas dire que j’étais totalement rassuré.

© zed corporation

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1786
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 18 Nov 2012 - 21:23

Personne n'a lu pas de réactions ? Sad

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Star °hVs°
Star °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 28
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Chômeur (snif)
Nom de Club : Gunners FC °hVs°
Nom VF : bfnt74
Niveau du club : Niveau 1 (dur dur d'être un bébé)
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 18 Nov 2012 - 21:46

Si ! J'adore vraiment le concept des narrateurs différents. L’enchaînement est de plus très bon ce qui donne encore plus de vie à ton récit.

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besançon CF - Une histoire de Doubs !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hasta la Victoria Siempre :: Nous et notre Entente :: Présentation des clubs-
Sauter vers: