Hasta la Victoria Siempre

Forum de l'entente sur le jeu virtuafoot
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besançon CF - Une histoire de Doubs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 20 Nov 2012 - 11:19

Voilà, je poste mon commentaire un peu tard, car je voulais bien prendre le temps de lire : j'aime beaucoup l'idée de donner la parole à ton vieux joueur qui te plante un but venu d'ailleurs ^^

Maintenant on attend la suite de la saison, je suis sûr que tu auras plein de choses à nous raconter. Wink
Si je peux me permettre une petite remarque : je suis toujours fan de l'idée de raconter l'histoire avec plusieurs points de vue, ça c'est très bien. Mais la difficulté je pense sera de placer aussi quelques dialogues, ce qui n'est pas facile, je suis d'accord. Mais bon, les champions s'en sortent toujours ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katsuo Takahashi
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2381
Age : 28
Localisation : Asnières sur Seine
Emploi/loisirs : me plaindre
Nom de Club : Urawa Red Diamonds°hVs°
Nom VF : Katsuo Takahashi
Niveau du club : Niveau 6
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 20 Nov 2012 - 14:30

J'aime vraiment bien ce côté où tu prends le point de vue de plusieurs protagoniste. J'adore Herald Finch, c'est un enfoiré sympathique xD

_________________
Soyons réaliste, demandons l'impossible ... Viva HVS !!!


_____________________
Liga °hVs° : Saison 52
Coupe °hVs° : Saisons 56, 85
Classement IE : Saison 57
Championnat °hVs° : Saison 73
Classement VF : Saison 85
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 20 Nov 2012 - 19:33

attends de voir sa femme Smile

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Ven 7 Déc 2012 - 23:44

suite, comme toujours merci des comms, notamment sur le vforum Wink
http://forum.virtuafoot.com/sujet-120284-besancon-cf-hvs-une-histoire-de-doubs-rp.html#p1430507

EPISODE 4 LE COUP MONTEE
Partie 1 : Raconté par Zed

La suite de la saison fut tout simplement un rêve. Un parcours exceptionnel, Loe, un norvégien qui venait de signer au club, finit meilleur buteur et aucune défaite ne vint obscurcir le tableau. Les tribunes étaient aux anges, Finch ravi… Partout où nous sommes passés, nous l’avons emporté, parfois sur des scores hallucinants. Dès que je mettais un exercice en place à l’entraînement j’en voyais les fruits sur le terrain. Application, implication, joie de vivre du groupe… Tous les feux étaient au vert. C’est ainsi que j’empochai mon premier titre, le championnat de division 4 de Franche Comté.
Pour fêter cela, je fus convié à une grande fête que donnait la direction du club. Le costume était de rigueur. Moi qui était plus habitué aux joggings d’entrainement je n’en menais pas large. Ma prime de champion m’avait permis d’acheter un smoking Hugo Boss tout à fait présentable, mais je ne me sentais pas à l’aise au milieu des huiles qui débarquaient une à une devant un immeuble particulier du centre ville de Besançon, sur le Square Saint amour.
C’est à ce moment que Kjell Nordvik le kiné arriva, il vint directement vers moi l’air préoccupé. Tout au long de la saison il m’avait soutenu, c’était vraiment la personne dans le staff avec qui j’avais le plus échangé, au niveau tactique bien sûr mais aussi humain. Dès que j’avais eu des doutes sur mon management, il avait été là, compréhensif et bienveillant :
« Coach, j’ai à te parler, dit-il de sa voix trainante accentuée par son accent nordique.
- Qu’est-ce qu’il y a Kjell ? Tu me sembles bien nerveux, ce soir c’est champagne. On fête la montée, ne sois pas stressé j’y suis assez moi, avec tous ces gens… En tous cas ton compatriote que tu m’as recommandé, Loe, c’est quand même la trouvaille de l’an… »
Il me coupa net et me fit signe de me taire et m’invita à l’écart.
« Coach, je dois te dire, je n’en peux plus. Je ne peux pas vivre comme ça dans le mensonge ce n’est pas moi…
- De quoi tu parles Kjell ?
- Depuis le début … (Il semblait hésiter et regardait autour de nous pour voir si personne ne pouvait nous entendre) Tu te souviens m’avoir dit que tu étais étonné que FInch soit au courant de certaines choses ?
- Oui bien sûr. Que veux-tu dire, il m’espionnait ?
- Dans un certain sens oui. En début de saison il est venu nous voir, et a proposé une prime à ceux qui voulaient bien lui donner des infos sur ce qui se passait dans l’équipe. Il disait ne pas te faire confiance et que tu planterais l’équipe. Moi tu me connais j’ai refusé, il m’a interdit de t’en parler mais bon… Je ne veux pas continuer en sachant ça et toi, qui n’est au courant de rien…
- Mais alors certains ont accepté Kjell… Qui ?
- Coach c’est dur de te le dire…
Kjell était pris entre deux feux honnête mais aussi loyal il ne voulait pas « balancer ».
- Daniel Dussusois était dans le coup non ? J’ai tout de suite senti que je ne pouvais pas lui faire confiance… Thierry ? Thierry aussi hein… Mon propre adjoint...
- Ils ont tous accepté coach…. Non coach ça ne sert à rien, ne vous énervez pas comme ça ! »
Je ne l’entendais déjà plus. Je venais de voir la superbe Audi de Finch tourner au coin de la place. Il allait voir ce Finch, toutes ces manigances dans mon dos pour finalement me taper dans le dos après le match de la montée en me disant qu’il y avait toujours cru… Quel con, j’avais vraiment été naïf… Je marchais d’un pas décidé, je vis Finch sortir en premier, j’allais me jeter sur lui dans un accès de rage mais je me retins soudain. Un ange venait de se dresser devant moi. Il était venu avec sa sublime femme et du coup je me retrouvai idiot à deux mètres de la voiture côté passager, dont elle venait d’ouvrir la portière…
« Heu, heu… bonjour. Bredouillai-je.
- Bonsoir Monsieur zed (elle avait accentué sur le bonsoir, pour bien me faire comprendre que le bonjour n’était pas approprié). Mon mari m’a beaucoup parlé de vous. Félicitations pour ce superbe travail. »
D’un coup ma colère avait disparu, je dus vite me ressaisir en pensant à ma femme qui n’aurait surement pas été contente de me voir ainsi bouche bée devant une autre, et commençai une discussion de courtoisie. Sans m’en rendre compte Finch m’avait salué, ils étaient entrés et Kjell était à côté de moi en me regardant d’un sourire entendu…
« Ca fait toujours ça la première fois qu’on la voit… »
Mais j’avais déjà retrouvé mes esprits :
« Ecoute Kjell, que ce soit clair, l’année prochaine, tu seras le seul staff restant de cette saison. Je fais table rase du passé, Tomic, Akhmedov, Moralés ou encore Bazeaugour seraient intéressés par une reconversion au club. Ils remplaceront tous ceux qui m’ont trahi.
- Je comprends coach, moi ma seule ambition c’est de servir le club. Mais vous êtes d’accord avec moi… EIC, Finch, toutes ces histoires de complot, de coups montés autour de vous. C’est bizarre non ?
- C’est sûr… Je vais rentrer, participer à cette soirée et je ne partirai pas sans avoir de réponses… A cette histoire sur Finch, mais aussi sur ce qui se trame dans ce club. »
Je rentrai dans le hall somptueux d’un pas décidé, bien loin d’imaginer ce qui m’attendait.
© zed corporation

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 9 Déc 2012 - 22:20

yeeaa franchement j aime beaucoup ! tu as bien avancé dans lintrigue, ça devient très intéressant de te lire, j attends la suite avec impatience!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 8 Oct 2014 - 9:05

promis je vais finir Smile

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mar 25 Nov 2014 - 22:28

Et voilà c'est fini, dernier chapitre de l'histoire, n'hésitez pas à tout reprendre depuis le début ! Le BCF c'est terminé, j'ai profité de cette pause pour intégrer l'épiode de la sélection irlandaise que j'ai emmené en coup du monde VFifa. Un beau chemin parcouru et bientôt de nouvelles aventures avec le FC Haute Saône, mais toujours avec la °hVs° !J'en ai profité pour faire un clin d'oeil comme prévu à l'histoire de Vintage. Bonne lecture...

EPISODE 4 : LE COUP MONTEE
partie 2 : raconté par Zed, Ben Cosson

Zed
Aujourd'hui plusieurs années après, j'avais enfin trouvé mon équilibre... Que de chemin parcouru depuis cette soirée. Je me revoie entrant dans cet immeuble, bien décidé à savoir de quoi il retournait. Si j'avais su.

Ben Cosson
Longtemps je me souviendrais de cette soirée là. Mon amitié avec Zed datait d'il y a longtemps et il m'avait invité à venir à la soirée qui fêtait sa réussite à la tête de son club. Mais à ma grande surprise, après cette soirée, il aurait à changer de vie et couper les ponts avec cette histoire. L'éloignement de tout ce qui faisait sa vie pendant plusieurs années lui a permis de se reconstruire. ll faut dire : quelle nouvelle, apprendre qui est son père caché, surtout lorsque c'est ce père là... Nous nous étions retouvés comme convenu dans le hall de l'immeuble. Zed venait de quitter ZZZZ. Il semblait passablement énervé, j'ai noté qu'il n'arretait pas de triturer son alliance. Pourtant, avec la saison que nous avions fait, nous avions de quoi nager dans le bonheur. Avec les moyens que la °hVs° avait mis à notre disposition, nous avions monté un groupe de qualité et regné sur notre championnat. Tous les voyants étaient au vert. Mais après avoir trinqué à la victoire dans la salle de réception, entre deux toasts de produits exquis, une jeune femme magnifique vint à nous. La vingtaine, grande et élancée, des yeux verts profonds... Vraiment une magnifique femme.


La fille Balzani, un éclair dans cette soirée

Très polie, elle nous salua rapidement, ne m'oubliant pas à côté de Zed comme la moitié des convives qui étaient venus lui dire un mot, elle lui indiqua qu'un certain M. Balzani l'attendait. Après une brève hésitation, Zed obtint que je le suive, alors que cet entretien était censé être privé selon la demoiselle. Je compris vite que ce M. Balzani était son père et en apparté Zed m'expliqua qu'il était le principal bailleur de fonds du groupement °hVs°, tout en dirigeant l'AC Bolzano, un des clubs géré par la °hVs° justement. Lorsqu'elle vint nous chercher pour l'entrevue, nous montâmes jusqu'au dernier étage de l'immeuble. L'ascenceur était incroyable... Il y avait un mini bar à l'intérieur ! Une fois arrivé, tout respirait le luxe. Des toiles d'artistes contemporains côtés jonchaient les murs, les lourdes portes en fer forgés qui s'ouvraient devant nous donnaient un air majestueux à l'endroit. Enfin après être passés devant une vingtaine de garde du corps, au bas mot, nous arrivâmes au bureau de M. Balzani.


Il se tenait assis à son bureau et il était assez loin de ce que j'imaginais, pour un homme de cette importance. Il nous félicita pour la saison avec bonhommie, avec un mot spécial pour moi. Nous parlâmes autour d'un verre d'un superbe château d'Yquem de 1957, de football et de tout et de rien. Une heure passa vite. Mais à un moment il parla en apparté à Zed et l'ambiance changea tout à coup. Zed se retourna et me demanda poliment de sortir. Je lui obéis et une heure plus tard il redescendit dans la salle de réception. J'y avais sympathisé avec la fille de Balzani, qui se révélait, en plus d'être une fille magnifique, une passionée de football et de tactique. Zed fonça vers moi les yeux embués de larmes :
- Désolé Ben mais c'est fini...
- Comment ça fini ?
- Le club, tout... Je quitte mes fonctions ce soir.
- Mais comment ça ? Après ce qu'on a construit ?
- Je sais bien que c'est dur à comprendre mais ce que je viens d'apprendre... Ecoute tu seras le seul à la savoir et je ne sais pas comment l'expliquer ou l'amener alors autant le dire : Balzani est mon père et il est impossible pour moi de travailler pour lui... Ce mec est pourri, je ne peux pas continuer avec son ombre au-dessus de moi...
Estomaqué, je crois que j'ai smplement sorti un "je comprends" qui voulait tout et rien dire à la fois... Zed m'a offert une poignée de main franche et un "merci pour tout". Et il est parti. Malgré ce qu'il avait dit, tout ceci ne paraissait pas réel et je ne me doutais pas que je ne le reverrais plus pendant deux ans. Pendant un quart d'heure je restai dans un état second... Au moment, où j'émergeai, mes yeux tombèrent sur la fille Balzani, assise à côté de moi, les yeux au loin vers le fond de la salle, une coupe de champagne au bord de ses lèvres. Elle était sublime dans sa robe de soirée, avec ses cheveux retombant légèrement sur ses épaules découvertes. Je n'ai pas vraiment compris ce qui se passait, tandis qu'elle se retournait et s'adressait à moi, de sa voix grave à l'accet italien, avec un petit clin d'oeil malicieux :
- Alors, pour continuer ce débat sur la défense à trois, on va chez moi ou chez toi ?

Zed
Deux ans... Il avait fallu deux ans pour me reconstruire. Après cette satanée soirée, il m'avait fallu partir avec toute la petite famille. Ma femme avait imédiatement compris, elle savait que si un jour j'apprenais qui était mon père, cela chamboulerait notre vie. Cela devait FORCEMENT chamboulé notre vie. Ce jour était venu et quand après une journée où je fus mutique, LA conversation qu'on devait avoir ne dura pas longtemps
- Je sais, lui lancai-je comme cela, assis sur la murette du jardin.
Elle me regarda droit dans les yeux, me laissant sortir ce qui devait sortir.
- On doit partir. Je ne peux pas asumer cette filiation là.
- SI on doit le faire, faisons-le... On te suivra où il le faudra.
Alors que je pensais ma carrière morte et enterrée avec ma démission du BCF qui suivit, en apparence sans raison, à ma grande surprise je reçus plusieurs propositions pour des postes de manager. Une retint particulièrmement mon attention. Elle émanait de la fédération irlandaise de football. Une île, loin de la Franche Comté, un dépaysement total, un job qui me laisserait du temps pour m'occuper de ma famille... C'était idéal. Sur un coup de tête nous partîmes nous établir à Dublin. Ma femme avait toujours rêvé de vivre en Irlande, vraiment cette proposition tomba comme une cadeau du ciel. Et ce fut dix saisons magiques.


Nous habitions dans le centre de Dublin, près des docks réhabilités


Les déplacements à travers l'île étaient fantastiques, grâce aux paysages

L'équipe que j'avais prise en main : l'Irish Army


Avec l'Irish Army, une sélection de joueurs locaux, je vécus une expérience formidable. Du kick and rush que pratiquaient les joueurs au départ, nous évoluâmes vers un style offensif, fait de passes courtes et au sol. Nous développames un pôle de formation, avec stats, travail technique et physique. Au bout de cinq saisons nous avions commencé à gravir les échelons de la ligue d'Eire. Ce championnat était spécial. En effet, faiblard au départ, de nombreux investisseurs étrangers l'avaient infiltré, pour certains même pas britanniques. Anisi on retrouvait des clubs étrangers qui trustaient les titres. Basés dans d'autres pays, ils ne venaient en Irlande que pour les matchs ! Du coup, avec notre ancrage local, une sorte d'"Athletic Bilbao irlandais" comme l'avait écrit un journaliste, nous nous attirâmes la sympathie de nombreux suppporters. Le développement du club fut exceptionnel et nous nous retrouvames à jouer à Croke Park, le stade de l'équipe nationale de rugby. Au bout de quelques saisons, la fédration me demanda même de devenir en plus le sélectionneur de l'Irlande pour la coupe du monde VFifa, une compétion parralèle à celle de la FIFA, un immense honneur. Et une compétition qui me laisse encore des souvenirs émus.

La coupe du monde VFIFA
http://vfifa.free.fr/indexForum.php

Mais au bout d'une dizaine de saisons le mal du pays se fit sentir. Nous rentrâmes en France. Je ne repensais que rarement à mon père, même si notre conversation me revenait de temps en temps. Je me souviendrai toujours commment il m'avait lancé, au débotté, alors que Ben avait le dos tourné pour parler avec sa fille...
- Tu sais, je connais bien ton oncle.
- Ah bon ? Comment cela, mon oncle n'a rien à voir avec le monde du football.
- Oui je sais, mais tu te rapelles les matchs que tu allais voir avec lui ? Et bien c'est moi qui payait les entrées.
- Mais, mais, pourquoi ... je pressentais ce qui allait arriver, je voyais les mots se détacher et sortir de la bouche de Balzani, tout se déroulait comme au ralenti...
- Je voulais que mon fils connaisse le football tu sais, me dit-il en posant la main sur mon épaule, un sourire en coin, comme si de rien n'était, comme si tout cela n'avait été qu'un blague, une distraction.
J'avais toujours rêvé de connaître mon père, même si avec les années je m'étais persuadé que cela ne me manquait pas. Mais alors que je m'attendais à du soulagement, ou à de la tristesse face au temps perdu, je ressentis de la colère. Oui, c'est ça de la colère. Pas lui, pas maintenant... Pas ce personnage ambigu, ce richissime homme d'affaires à la réputation sulfureuse...
- Est-elle au courant ? Disai-je en désignant discrètement la fille de Balzani. Ma soeur...
- Pas le moins du monde, ni sa mère, ni personne d'autre d'ailleurs. Juste toi et moi.
- Fais la partir, nous avons à parler.
Après avoir congédié de mon côté Ben, nous nous lançâmes dans une grande discussion mais il apparut vite que j'avais grandi sans ce père. et que je ne lui ressemblais pas.
- J'ai besoin de quequ'un pour reprendre l'empire un jour, tu sais... J'aurai besoin d'une main ferme et de quelqu'un formé aux usages de mon "milieu".
- Mais tu n'as pas ta fille, enfin ma soeur ?
- Elle est douée mais elle ne pourra pas tout gérer seule.
Je comprenais qu'il ne parlait pas de foot mais d'affaires. Tout ceci, ce n'était pas moi, ça ne pouvait pas être moi. Après un dernier échange je tournai le dos. Je ne pouvais pas continuer, je ne pouvais pas assumer ça. Je me rappelle être sorti comme un zombie, sans même un regard pour ma soeur. Cette soeur que je ne connaissais pas m'intriguait mais j'était dans un tel état émotionnel que je ne pouvais plus réfléchir. J'avais laissé Ben en plan, mais ayant repris contact il y a quelques temps avec lui, je sais qu'il ne m'en veux pas, il semble même gardé un grand souvenir de cette soirée, je ne sais pas pourquoi. J'en étais là dans mes réflexions quand, un soir où je regardais tranquillement à la télé un match amical entre l'Italie et la France, joué dans le stade volcanique (dans tous les sens du terme) de Naples, j'entendis mon téléphone sonner. Appel masqué, je ne répondais jamais à ce type d'appels. Mais le smartphone sonna une autre fois. Puis trois, puis quatre fois. Au sixième appel, je décrochai. Il était au stade, j'entendais les clameurs, c'était lui. Ca ne pouvait être que lui. Obstiné, manipulateur, intelligent.
- Hé bambino, l'eau a coulé sous les ponts. J'ai compris, tu ne veux pas de la succession. Mais tu aimes trop le foot et moi je te dois quelque chose après toutes ces années.
C'était un piège. Une manière de me ramener dans le giron. Un pacte avec le diable, qui toujours me ramènerait à lui pour me convaincre, m'avoir sous la main.
- J'ai besoin de toi, la °hVs° a besoin de toi. On monte un club dans l'est de la France, le FC Haute Saône. Juste où tu es né. Tu démémages de Paris, tu mets le montant que tu veux sur ton chèque de salaire et le budget des transferts.
- Je fais toujours de la formation, tu le sais très bien.
Pourquoi est-ce que je discutais, "raccroche" me disais-je, tout en restant inexplicablement au bout du fil.
- Alors le top du centre de formation, le top des entraineurs formateurs... Infrastructures, stade, tout sera là. Tu ne peux pas gâcher un talent de manager comme celui-là. On a besoin d'un vrai mister pour ce projet.
Je ne sais pas ce qu'il se passa dans ma tête mais je le dis. Je dis ce "oui" simple, net et concis, tout en raccrochant. Le virus du foot, la fascination envers ce père contre laquelle je luttais... Pourquoi avais-je dis oui, je ne sais pas, mais le lendemain j'avais déjà signé 3 anciens joueurs de l'irish army, deux joueurs pro confirmés ainsi qu'une flopée de joueurs prometteurs et j'étais déjà au siège du club pour lancer ma nouvelle aventure : Le FC Haute Saône. Et Balzani, à nouveau, espérait que son fils lui succède.


Ce fut un succès, je repris peu à peu goût au jeu et mes joueurs m'offrirent de superbes satisfactions. En quelques saisons nous gagnâmes tout en Franche Comté, championnat et coupe.


Mais le travail de sélectionneur me manquait trop, aussi quand un coup de fil venu du froid retenti un soir de fin de saison chez moi, je ne fus pas long à répondre à l'appel...

TO BE CONTINUED...

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82


Dernière édition par zed le Sam 12 Déc 2015 - 9:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Star °hVs°
Star °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 887
Age : 27
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Chômeur (snif)
Nom de Club : Gunners FC °hVs°
Nom VF : bfnt74
Niveau du club : Niveau 1 (dur dur d'être un bébé)
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 26 Nov 2014 - 12:28

Salut la compagnie!

Ouf...ça faisait un bout de temps que je n'étais pas passé ici... ^^
Du coup j'ai dû relire l'histoire dans son intégralité. Very Happy

C'est toujours aussi bien écrit en tout cas. Je suis quand même triste de cette histoire de famille qui finit mal, mais si c'est le choix du rédacteur.

J'espère que la Haute Saône profitera de toute cette expérience que tu as accumulé.

PS: si j'étais toi, marié ou pas marié, je n'aurais pas laissé Mlle Balzani à Ben Cosson. Razz
PS2: oui c'est un peu incestueux...mais elle ne le saurait pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 26 Nov 2014 - 17:14

content que ça te plaise Smile et tu reviens que tu veux Smile

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-nico-12
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1032
Age : 21
Localisation : Aveyron
Emploi/loisirs : Etudiant / Handball
Nom de Club : Trémouilles *FC*
Nom VF : -nico-12
Niveau du club : Niveau 10
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 26 Nov 2014 - 21:57

Hey,

Une fin assez triste en effet avec le BCF mais c'est bien écrit et agréable à lire, au début j'étais pas vraiment motivé pour tout relire mais finalement une fois lancé je n'ai pas pu m’arrêter Bravo

J'espère que le FC Haute Saône se porte bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 26 Nov 2014 - 22:28

oui le capitaine s'apelle centrone et vient d'un grand club, le trémouilles fc Wink

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benson
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 592
Age : 25
Localisation : Manhattan avec Meghan
Emploi/loisirs : Expert en études de comptable
Nom de Club : La Nati °hVs°
Nom VF : Benson
Niveau du club : Sou pou voi si el carrelach i est doit!
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Mer 26 Nov 2014 - 23:17

Adieu don !!!!

C'est fort comment tu as réussi à nous faire tourner ça enfin pas si bon que ça pour le pauvre Zed qui a pris de plein fouet la découverte de son père et du quitter son club de coeur après une saison si bonne...

En tous les cas c'est très prometteur Zed !

Comme ça l'Irlande n'était pas une si bonne terre d'accueil ? Very Happy

C'est vraiment agréable à lire Zed en tous les cas, et tu as très bien fait de reprendre tout ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage
Pro °hVs°
Pro °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 723
Localisation : Strasbourg
Nom de Club : AC Bolzano
Nom VF : vintage
Niveau du club : 5
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 14 Déc 2014 - 15:22

Bon j'arrive un peu en retard Smile
Excellent ce rebondissement avec Balzani ! C'est un bel hommage, Merci Zed Cool J'aime bien la façon dont tu présentes le "business spirit" des Balzani, c'est exactement ça.

Je vais voir de ce pas à quoi ressemble le FC Haute Saône, c'est prometteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Dim 14 Déc 2014 - 22:51

cool Wink

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zed
Légende °hVs°
Légende °hVs°
avatar

Masculin Nombre de messages : 1776
Age : 34
Localisation : Nord Est
Nom de Club : Nouvelle Zélande °hVs°
Nom VF : -zed-
Niveau du club : Niveau 8
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   Sam 12 Déc 2015 - 8:57

Maj des photos et de l'histoire sur le vforum
avant de passer à la suite ,)
http://forum.virtuafoot.com/message-1652091.html#p1652091

_________________

Coupe °hVs° : Saisons 29, 70
Championnat °hVs° : Saisons 70, 74
Classement VF : Saison 70
: Euro Saison 72 /Coupe Pacifique Saison 82
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besançon CF - Une histoire de Doubs !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besançon CF - Une histoire de Doubs !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hasta la Victoria Siempre :: Nous et notre Entente :: Présentation des clubs-
Sauter vers: